Référence complète de l’article :

Jean-Pierre Béchard, Catherine Carré, Gabriella Frankel, Zoffirath Dissou, Céline Bazinet, Gilles Cazabon et Yves Goyette (2014) L’apprentissage hybride en sciences de la gestion : ce qu’en pensent les étudiants, Revue Internationale de Pédagogie de l’Enseignement Supérieur, 30 (1) 

Résumé :

Il y a plus de 10 ans, face à un environnement de plus en plus concurrentiel des écoles et facultés de gestion, une étude longitudinale a été réalisée dans une école de gestion nord-américaine permettant de comprendre le point de vue des étudiants dans la mise en place d’un mode d’apprentissage hybride. L’article retrace la mise en place d’un projet d’apprentissage hybride sur une période de quatre sessions des années universitaires 2009 à 2011. Ce dispositif a été déployé dans dix cours distincts pour un total de 27 classes. Il y a plus de 805 étudiants inscrits dans ce projet pilote, et leur opinion a été sollicitée notamment pour connaître leurs raisons de s’inscrire à un cours hybride, leurs appréciations des dispositifs pédagogiques hybrides ainsi que leurs points de vue des impacts sur les apprentissages.

Les données colligées par questionnaire ont été analysées dans l’optique d’une évaluation de l’innovation pédagogique et de sa possible institutionnalisation. L’article se termine par une série de quatre propositions reliées à une conceptualisation émergente sur l’apprentissage hybride. La première dimension touche la pédagogie, la seconde l’accessibilité alors que la troisième aborde l’économie de coûts. La dernière dimension permet de poser le contexte de l’implantation de tels modes pédagogiques. Les auteurs nous invitent à structurer la réflexion en fonction de ces quatre axes.

Écouter un des auteurs nous parler de cette recherche :

À retenir

Lire cet article qui date de 2014 après 2 ans de pandémie permet de voir que la réflexion sur l’enseignement hybride était déjà solidement amorcée. Le point de vue de l’apprenant est exploité et permet de contester ou soutenir les choix institutionnels auxquels sont encore aujourd’hui confrontées les écoles de gestion en fonction de 4 axes : pédagogie, accessibilité, économie et programme. 

Les chercheurs :

Jean-Pierre Béchard – Professeure honoraire HEC Montréal
Catherine Carré, HEC Montréal
Gabriella Frankel, conseillère pédagogique, HEC Montréal
Zoffirath Dissou, Maître d’enseignement, HEC Montréal
Céline Bazinet, HEC Montréal
Gilles Cazabon, Maître d’enseignement, HEC Montréal
Yves Goyette, HEC Montréal

Pour aller plus loin :

Autres publications en pédagogie de la gestion