Référence complète de la thèse :

Tremblay, Chantal (2021). Conception d’outils d’échafaudage numériques et analyse de leur influence sur le processus de résolution de problèmes complexes auprès des apprenants universitaires en gestion. Université de Montréal, Faculté des sciences de l’éducation (sous la direction de de Bruno Poellhuber et Anastasis Kozanitis)

À retenir :

Sans accompagnement, la démarche de résolution de problème complexe qu’adoptent les étudiants universitaires s’apparente à celle qu’on observe chez des novices : prise de position rapide, peu d’analyse de contre-arguments, etc. Cela souligne le besoin d’accompagnement des étudiants, même au niveau universitaire, pour développer cette compétence de résolution de problème complexe. Certains outils numériques peuvent soutenir le développement de cette compétence.

Écouter l’auteure parler de cette recherche :

Résumé :

La résolution de problèmes complexes (RPC) est une compétence du 21e siècle essentielle chez les gestionnaires. Or, bien que les programmes en gestion visent à développer cette compétence, de nombreux diplômés récents éprouvent des lacunes lorsqu’ils arrivent sur le marché du travail. Considérant l’importance d’enseigner explicitement une démarche générale de RPC et le développement des compétences métacognitives, cette recherche est fondée sur la théorie de l’échafaudage. Ainsi, des outils d’échafaudage numériques (OÉN) visant à assister temporairement les apprenants, afin qu’ils puissent internaliser un processus de RPC et développer leurs compétences métacognitives, ont été intégrés à une application numérique utilisée par des apprenants de 1er cycle universitaire en gestion. La recherche a permis d’évaluer l’influence de ces outils d’échafaudage numériques sur l’apprentissage de la RPC et le développement de compétences métacognitives, de comprendre leur influence durant le processus de résolution, et de décrire l’intention d’utilisation des apprenants. Plusieurs recommandations ont été élaborées pour améliorer la conception et l’usage des OÉN. Les apprenants doivent être formés par leur enseignant à utiliser les OÉN, qui doit leur montrer la pertinence et la manière de les exploiter adéquatement. Les OÉN doivent offrir un niveau de soutien cognitif suffisant et constant à toutes les étapes de la RPC. L’application doit être dotée de fonctionnalités qui permettent de comprendre pourquoi les outils doivent être mobilisés.

La chercheure :

Chantal Tremblay – Professeure – UQÀM – tremblay.chantal@uqam.ca

À lire aussi :

Lackmann, S., Léger, P. M., Charland, P., Aubé, C., & Talbot, J. (2021). The influence of video format on engagement and performance in online learning. Brain Sciences, 11(2), 128. https://www.mdpi.com/2076-3425/11/2/128

Pour aller plus loin :

Autres publications en pédagogie de la gestion