Référence complète de l’article :

Mailhot, Chantale et Marc D. Lachapelle (2022) Teaching management in the context of Grand Challenges: A pragmatist approach, Management Learning.

Résumé :

Ces dernières années, face à l’urgence climatique et aux inégalités sociales croissantes, les écoles de gestion ont revu leurs programmes pour y inclure des questions telles que le développement durable, la responsabilité sociale et l’éthique. Nous nous appuyons sur des éléments de la philosophie pragmatiste de l’éducation de Dewey pour adopter une vision de la connaissance en tant qu’outil de transformation, et une conception de la classe en tant comme espace ouvert pouvant abriter des communautés d’enquête composés d’étudiants, de praticiens et de groupes concernés par les problèmes sociaux ou environnementaux. Nous mettons l’accent sur trois stratégies pédagogiques qui découlent du pragmatisme américain : (1) l’engagement avec les acteurs qui vivent la problématique, ce qui implique de travailler avec des « organisations partenaires », (2) la résolution d’une problématique en collaboration avec ces acteurs et (3) la recontextualisation des outils et des théories et leur transformation/ adaptation pour répondre à un enjeu ciblé.

Écouter un des auteurs parler de cette recherche :

À retenir

L’approche proposée ici exige un changement de posture de la part tant de l’enseignant que des étudiants vis-à-vis des organisations partenaires : pas de position extérieure ou experte (la traditionnelle posture du « consultant »), il s’agit de s’engager avec les acteurs qui vivent la problématique.

Les chercheur(e)s :

Chantale Mailhot – Professeure titulaire HEC Montréal – Département du management

Marc D. Lachapelle – Chargé de cours HEC Montréal – Département de management

À lire aussi :

Mailhot, Chantale, Jose Fuca, Stéphanie Gaudet et Émilie Drapeau (2021) Éduquer à la citoyenneté démocratique par l’innovation sociale : l’idéal de l’entrepreneuriat social remis en question. ANSERJ 12(2) : 58-73.

Pour aller plus loin :