Référence complète de l’article :

Poitras, J., Stimec, A. and Hill, K. (2013), Student Engagement in Negotiation Role Plays. Negotiation Journal, 29: 439-462. https://doi.org/10.1111/nejo.12036

« Il y a deux notions-clés pour comprendre et améliorer l’engagement des étudiants dans des activités pédagogiques comme le jeu de rôle : la validité écologique (est-ce que la situation qu’on fait vivre aux étudiants ressemble à la « vraie vie »?) et l’intérêt imbriqué (est-ce que les étudiants peuvent projeter leurs propres intérêts dans la situation?). Ces notions impliquent de soigner non seulement le scénario des jeux de rôles, mais aussi leur mise en scène » – Jean Poitras

Écouter les auteurs parler de cette recherche :

L’engagement des étudiants suppose que ces derniers sont motivés à s’investir dans l’activité pédagogique sur les plans cognitif, comportemental et émotif. Bien que la recherche ait montré qu’un plus grand engagement suscite un apprentissage plus profond, l’importance de l’engagement dans les jeux de rôles a été sous-estimé dans l’enseignement de la négociation. Afin de maximiser les apprentissages à tirer des jeux de rôle, nous proposons deux notions-clés pour améliorer le design de ces activités : la validité écologique et l’intérêt « imbriqué ». En nous appuyant sur ces deux cadres, nous proposons des stratégies pour créer des jeux de rôle plus authentiques et intéressants afin d’améliorer les apprentissages des étudiants.

Les chercheurs :

Jean Poitras – Professeur titulaire – HEC Montréal (Canada)
Arnaud Stimec – Professeur des Universités – IAE Nantes (France)
Kevin Hill – Professeur agrégé – HEC Montréal (Canada)

À lire aussi :

Isabelle Dostaler, Melanie A. Robinson & Thomas J. Tomberlin (2017) A Focus on Engagement: Defining, Measuring, and Nurturing a Key Pillar of AACSB Standards, Organization Management Journal, 14:1, 45-55, DOI: 10.1080/15416518.2017.1293427

Pour aller plus loin :

Autres publications en pédagogie de la gestion